Mali : Décès de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta

LCR / Décès du président malien IBK

L’ancien chef d’État malien, renversé en 2020 par des militaires, est mort hier dimanche 16 janvier à son domicile à Bamako, à l’âge de 76 ans.  Ibrahim Boubacar Keïta a dirigé le Mali de 2013 à 2020.

« Le président IBK est décédé à son domicile » dans la capitale, où il vivait retiré, à l’écart de la vie publique, a indiqué un membre de sa famille. Cette information a été confirmée par plusieurs autres membres de sa famille et de son entourage. 

Le décès est survenu « à la suite d’une longue maladie », a simplement indiqué dans un communiqué le gouvernement de transition malien, dirigé par le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga qui fut ministre d’IBK avant de devenir son opposant. Dans ce texte signé du ministre de l’Administration territoriale, le colonel Abdoulaye Maïga, le gouvernement de M. Maïga salue « la mémoire de l’illustre disparu » et annonce que les informations sur la cérémonie funéraire « feront l’objet d’un communiqué ultérieur ».

Entamée en septembre 2013, la présidence d’IBK a largement coïncidé avec la tourmente dans laquelle le Mali est pris depuis l’année précédente. Ibrahim Boubacar Keïta a été renversé par des militaires en août 2020. 

Jérémie Yenou

traduire »