Algérie/Maroc : Rupture diplomatique entre les deux pays

LCR/Divorce diplomatique entre l'Algérie et le Maroc

L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc. L’annonce a été faite hier mardi 24 août par le ministre algérien des affaires étrangères.

C’est au cours d’une conférence de presse que le ministre des affaires étrangères de l’Algérie a annoncé la rupture des liens diplomatiques de son pays avec le Maroc voisin. « L’Algérie a décidé de rompre les relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc à partir de ce jour », a déclaré Ramtane Lamamra. Il justifie cette décision en accusant le Maroc d’avoir mené des « actions hostiles » à l’encontre de l’Algérie. Selon le patron de la diplomatie algérienne,  « l’histoire avait montré que le Royaume du Maroc n’a jamais cessé de mener des actions hostiles à l’encontre de l’Algérie ».

L’Algérie accuse le Maroc d’être à la base des crises répétitives dans le pays. Elle reproche également à son voisin de provoquer « le conflit au lieu de l’intégration » dans tout le Maghreb. Le ministre des affaires étrangères de l’Algérie, Ramtane Lamamra, accuse aussi le Maroc d’espionnage et dénonce la violation des règles et accords établis entre les deux pays au sujet du Sahara occidental, où Alger soutient le Front Polisario.

De son côté, le Maroc a aussitôt réagi à la décision de son voisin. Dans un communiqué, Rabat qualifie l’annonce du ministre algérien de « complètement injustifiée » et rejette « les prétextes fallacieux, voire absurdes, qui la sous-tendent ».

Cette décision de rupture diplomatique est aussitôt entrée en vigueur. Mais pour l’heure, les consulats des deux pays restent ouverts.

Keneth Eganhoui

traduire »